Soutenez le PS

Adhérez au PS

Benoît Hamon salue la décision du Conseil de Paris interdisant les publicités sexistes et discriminatoires

Mardi 28 mars, à l’occasion du vote attribuant au groupe JC Decaux, seul candidat, le marché du mobilier urbain d’information, le Conseil de Paris a décidé que le réseau municipal d’affichage ne comporterait plus aucune publicité sexiste ou discriminatoire.
Il s’agissait d’une proposition du groupe communiste, formulée alors que des affiches de la marque Yves-Saint-Laurent ont récemment fait polémique, accusées de véhiculer une image « dégradante » de la femme.
Dans un communiqué, Anne Hidalgo s’est ainsi réjouie que Paris prenne place « aux côtés de villes comme Londres et Genève, qui ont déjà mis en place des dispositifs de contrôle comparable ».
► Benoît Hamon salue la décision du Conseil de Paris qui s’inscrit pleinement dans sa logique (à laquelle répond notamment la création d’un corps de contrôle anti-discrimination). Dans la République bienveillante à laquelle nous aspirons, aucun citoyen ne se sentira visé ou discriminé en fonction de son sexe, de son âge, de sa religion, de sa couleur de peau, de sa condition physique, ou de quelque autre distinction que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.