Soutenez le PS

Adhérez au PS

Perturbateurs endocriniens : Hamon « regrette les tergiversations de l’Union européenne »

Benoît Hamon, candidat socialiste à l’élection présidentielle, « regrette les tergiversations de l’Union européenne sur les perturbateurs endocriniens », alors qu’un vote de la Commission européenne sur une nouvelle définition de ces substances a été reporté.
Le candidat à l’Elysée « regrette » mardi dans un communiqué ce report de vote de l’Union européenne, qui, selon lui, « est passée à côté d’une occasion de préserver les citoyens des risques que représentent les perturbateurs endocriniens » et « de devenir la zone du monde la plus en pointe sur cet enjeu de santé publique ».
Benoît Hamon a fait de la lutte contre les perturbateurs endocriniens un axe fort de sa campagne et souhaite leur interdiction en vertu du « principe de précaution ».
Fustigeant des « lobbies » qui tendent à « relativiser les risques encourus par la population », Benoît Hamon considère « au contraire qu’il y a urgence à agir » et rappelle son positionnement « pour une interdiction totale des perturbateurs endocriniens dans les produits destinés aux enfants en bas âge, aux femmes enceintes, dans les cosmétiques ou encore dans les contenants alimentaires ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.