Soutenez le PS

Adhérez au PS

Le laboratoire chypriote.

Décidément rien n’y fera! Ni les millions de manifestants au Portugal, où à Madrid, ni le résultat du vote italien, ou le pays reste ingouvernable – il est fort à parier que Pier Luigi Bersani ait du mal à trouver une majorité, et cela se terminera sans doute par un gouvernement technique avec comme président du conseil, Ignazio Visco, président de la banque centrale italienne! – la Troika ( Union européenne, FMI, et la BCE ) avec la bénédiction de Berlin, reste droite dans ses bottes.

Chypre, qui avait un besoin urgent de 18 milliards pour éviter la banqueroute, a reçu le week end dernier près de 10 milliards. Les 8 milliards restants seront à trouver à Nicosie, qui devait taxer les comptes de ses propres citoyens, à hauteur de 6,75%, pour tous les dépôts bancaires, s’agissant des comptes, d’un montant inférieur où égal à 100.000 euros, et de 9,9%, au delà de ce seuil! Boite de Pandore, qu’on ouvre, et qui crée un précédent, rejetée par la population, par les députés, et bien entendu, par le reste des européens, qui se dit, à juste titre, que les gouvernants n’ont pas de parole, et qu’un beau matin, ils pourraient se réveiller comme les Chypriotes!

Bien entendu, lorsque Chypre est rentré dans la zone euro en 2008, personne ne savait que l’ile était une lessiveuse pour l’argent russe, comme personne ne savait que les comptes grecs étaient truqués! Quand P.Steinbruck traite de clowns, les Beppe Grillo, et autre Berlusconi – pour qui je n’ai aucune sympathie! – on peut se demander qui est le plus clownesque? Ce qui se dessine dans le scénario chypriote, à court terme, et même s’il y’a accord entre la Troika et l’île, c’est la sortie du pays de la zone euro, alors que l’Euro-groupe a décidé de contrôler ses flux financiers. Un test, grandeur nature, pour un tout petit pays de 300.000 habitants, dont le PIB représente celui du Limousin. Les Allemands y travaillent, et ainsi, ils en feront un exemple, facile, pas cher, en phase avec leur mentalité de discounter! Ils donneront aussi un signal aux autres: pour ceux qui n’ont pas de discipline budgétaire, la porte de sortie est ouverte.

Le projet européen se fissure de toute part, mais depuis trois ans, le message est clair: tout sera fait pour sauver, l’usine à gaz, qu’est l’euro, même s’il faut perdre l’Europe!

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.