Soutenez le PS

Adhérez au PS

Quand les politiques font de la politique.

En lisant le nouvel obs de la semaine, je tombe sur un article disant que pour que Benoit Hamon vote pour le traité européen, dont la discussion va commencer demain au parlement, Francois Hollande lui a proposé une trentaine de sièges au conseil national du PS!

Devant la gravité de la situation, les politiques de tous bords s’amusent avec quelques bons mots: Un  » non de soutien  » défendu par Jérome Guedj, un  » oui de défiance  » soutenu par le fabiusien Philippe Martin, sans compter le  » bon de sortie  » de Benoit Hamon. Et puis il y’a Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve, qui avaient dit  » non  » au référendum de 2005, qui sont aujourd’hui en première ligne pour défendre le  » oui  » au TSCG ( Traité sur la stabilisation, la coordination et la gouvernance ), et convaincre les parlementaires récalcitrants. Font ils juste de la politique ou ont-ils de réelles convictions?

Dans le même temps, il y’a Claude Bartolone, président de l’Assemblée Nationale, qui, tout en apportant sa voix au traité, a déclaré que l’objectif des 3% de déficit pour 2013 sera  » intenable, mais ce n’est pas à la France de le dire, mais à la Commission européenne « ! Bref, chacun se couvre comme il peut!

A l’autre bord de l’Assemblée Nationale, il y’a la droite qui va voter pour ce traité, car c’est Nicolas Sarkozy qui était à son origine.

Et puis dans le Herald Tribune du week-end, Paul Krugman, dans un édito intitulé  » la folie de l’austérité européenne « , dénonce le culte de l’austérité, imposé par l’Allemagne, considérant que ces politiques ont atteint leurs limites, notamment en Espagne et en Grèce.

Il y’a aussi le dernier ouvrage de Joseph Stiglitz,  » le prix de l’inégalité « , qui démontre  » qu’aucune économie ne s’est jamais remise d’une récession avec de l’austérité. Ces choix alimentent la dépression, augmentent les inégalités, et à terme favorisent les partis extrémistes « .

Devant ce fatras, une seule question mérite d’être posée: Où est donc passée la notion de  » réenchantement du rêve français « ?

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.