Soutenez le PS

Adhérez au PS

Irresponsable!

Charlie-Hebdo, dans sa caricature du prophète Mahomet, a semé le trouble dans les capitales occidentales, puisque même la Maison Blanche s’en est émue. Avait-il le droit, au nom de la liberté d’expression, du droit à la caricature, de montrer à l’intérieur de ses pages, quelqu’un qui s’appelle Mahomet, représenté de dos, dans une position de prières, mais particulièrement dégradante, puisqu’on voit ses testicules pendantes, et son anus, avec une étoile à l’intérieur, et il était écrit  » Mahomet, une étoile est née « ?

Cette fois, le journal satirique est allé au delà de la caricature, et a franchi une ligne rouge. Les défenseurs de Charlie Hebdo, aux vues du tollé, ont parlé de censure, de droit à l’impertinence, de droit à la provocation. Oui, tout cela est vrai, mais cela ne devrait pas enlever tout sens politique aux caricaturistes. Enfoncer le clou juste après le film débile paru sur Youtube,  » l’innocence des musulmans « , et qui a mis le feu aux poudres dans les capitales du monde arabe, provoquant la mort de plusieurs dizaines de personnes dont l’ambassadeur américain, Christopher Stevens, en Libye, c’est mettre, par exemple, en danger nos otages au Mali.

L’Occident, qui avait salué le printemps arabe, et qui aide au mieux les insurgés syriens, n’avait pas besoin de çà, alors que les slogans  » Mort à l’Amerique, mort à la France  » sont légions, du Pakistan au Mali, en passant par le Maghreb. C’est du pain béni pour les islamistes qui valident cette idée sotte que l’Occident serait en guerre contre l’Islam, et qu’au final la théocratie est bien meilleure que la démocratie.

Faire des caricatures de ce type – je n’ose l’appeler déguelasserie – en ces temps troubles, relève du  » je m’en foutisme  » ou de l’irresponsabilité! En faisant preuve d’excès, les caricaturistes anéantissent l’espoir de ceux qui se battent pour la liberté d’expression. On ne va pas tarder à en mesurer les conséquences.

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.