Soutenez le PS

Adhérez au PS

Le bon sens près de chez vous.

Et si on revenait au bon sens plutôt que dans le symbolique pour ce qui concerne la fiscalité?

– L’ISF mis en place en 1981 pour taxer les patrimoines les plus élevés, et qui a favorisé le départ de nombreux francais fortunés à l’étranger, rapporte 2,5 milliards d’euros par an. Si ces français étaient restés en France, ils contribueraient à hauteur de 15 Mds par an dans le budget du pays!

– Les 35 heures, qu’on peut considerer comme un progrès social, même s’il avantage d’abord les cadres, coûtent 12 milliards par an au budget de l’Etat selon le Conseil d’Orientation Economique. Pourquoi ne pas le mettre en suspens pour 5 ans?

– Puisque le modèle allemand est la norme, parlons-en. Gerhard Schroeder, en 10 ans ( pas 2, ni 5! ) a reformé en profondeur son pays. Mais dans son panier de réformes, il a mis 1/3 d impôts nouveaux et 2/3 de réformes profondes de l’Etat. Pour l’heure, nous faisons l’inverse et nous ne retenons pas les leçons italiennes, grecques et espagnoles, ou la hausse massive des impôts est en train de tuer la consommation, sans compter qu’au final les recettes fiscales diminuent à cause des effets récessifs!

– La taxe de 75% pour les revenus supérieurs à 1 million d’euros par an. Tout d’abord, cette mesure, sortie du chapeau de notre candidat-président, a été lancée pour contrer l’avancée de Jean-Luc Melenchon au mois d’avril dernier. Comment attirer les talents, les managers étrangers, qui pourraient travailler pour notre pays? Pourquoi l’Italie ou l’Espagne qui sont dans une situation pire que la nôtre, n’ont pas eu cette bonne idée?

– La baisse de 6 centimes du prix de l’essence, qui ne change absolument rien pour le consommateur, a couté 300 millions d’euros, que le gouvernement espère récupérer dans les semaines qui viennent. Sauf qu’aux vues de la hausse du prix du baril, cette somme sera clairement perdue! Au grand dam de Pierre Moscovici.

De droite comme de gauche, nos représentants gèrent le pays à coups de symboles, pour une satisfaction à court terme, et la population de plus en plus informée, n’en a cure! Les échéances à venir sont très lourdes, et il est plus que temps de sortir de ces schémas partisans pour affronter la réalité. Un des nôtres est disponible, mais comme il fut un des premiers partisans de François Hollande ( après le désistement forcé de DSK ), il n’a pas été pris dans le gouvernement. Il s’agit de Gérard Collomb, qui a réformé en profondeur sa ville, Lyon. Si on veut récupérer 44 Mds, et non 33 Mds ( la croissance sera a 0, voire négative! ), c’est dans les collectivités territoriales qu’il faut aller en chercher une grosse partie, et c’est sûr, dans ce cas, on ne sera plus dans le symbole!

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.