Soutenez le PS

Adhérez au PS

M.Valls dans les pas de G.Clemenceau.

Non, messieurs de droite, Manuel Valls n’est pas dans les pas de Nicolas Sarkozy! Non, il n’est pas non plus, comme l’a dit Christian Estrosi un  » Sarkozy sans le son « !

Les pouvoirs publics ont poursuivi durant l’été le démantèlement des camps de Roms, mais cette fois, les professionnels droits de l’hommismes, les biens pensants, qui parlaient sous l’ère Sarkozy, de  » rafles dignes de ceux du Vel d’Hiv « , sont dans le silence, même si quelques associations ont murmuré un semblant d’agacement! Sans doute l’effet JO, ou alors c’est la canicule qui rend la lucidité élastique.

Plus sérieusement, le problème de notre pays, c’est la constante démagogie, c’est à dire un affrontement permament entre les tenants de l’excuse qui veulent que tous les auteurs de faits délictuels soient d’abord des victimes, et les tenants de la répression aveugle, qui veulent mettre des miradors partout! En attendant, personne ne traite vraiment des vraies questions! Entre trop et rien, notre système ne sait pas trouver de solutions adaptées, et ne sait pas engager de dialogue! Comme le dit Alain Bauer, professeur de criminologie au CNAM, et proche de Manuel Valls,  » les policiers pensent que les juges sont laxistes, et les magistrats pensent que les policiers sont des fascistes. La solution pénale serait que place Beauveau et place Vendôme se parlent, et par la même occasion, pourquoi ne pas créer des conférences de politiques pénales qui font les richesse des pays anglo-saxons « . Et pour ce qui concerne les Roms,  » quand on n’ applique pas une décision de justice, c’est de la forfaiture, et quand on l’applique, c’est un scandale!  » Là, c’est le ministère de la justice qui a imposé à celui de l’intérieur, la fermeture de ces camps insalubres.

Manuel Valls ne marche pas non plus dans les pas de Brice Hortefeux, mais dans ceux de Michel Rocard.  » La France ne peut pas accuellir toute la misère du monde, MAIS elle doit en prendre sa part « , avait dit l’ancien premier ministre dans les années 90! Et notre pays en prend sa part, puisqu’il y aura sous le gouvernement Ayrault autour de trente milles régularisations par an, et Alain Bauer préconise à cet égard, plutôt une régularisation au cas par cas, comme pour les amnisties d’ailleurs, d’où  » la nécessite d’adapter notre système très centralisé et bureaucratique « .

La gauche a donc vocation à asseoir une politique équilibrée, et comme Georges Clemenceau, Manuel Valls, élu de terrain, maire d’Evry, respecte les Libertés, mais applique aussi la sécurité.

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.