Soutenez le PS

Adhérez au PS

L’héritage d’Olivier Ferrand.

Olivier Ferrand n’est plus, et il est triste de parler d’héritage alors qu’il n’avait que 42 ans! Pourtant, le poil à gratter de la gauche laissera une empreinte. Son think-tank, Terra Nova, qu’il avait crée en 2008, au lendemain de la défaite de 2007, voulait transformer le parti socialiste en un parti social démocrate. Ses prises de positions iconoclastes inquiétaient la gauche de la gauche, surtout lorsqu’il avait déclaré, l’été dernier, que notre parti devait abandonner les classes populaires, perdues pour la gauche!

Il voulait faire bouger les lignes considérant que sa  » génération n’a connu que la crise. Les recettes du XXème siècle ne fonctionnent pas, il faut chercher de nouvelles solutions « . Contre la hausse du SMIC, synonyme de perte de compétitivité, il était pour la revalorisation des minimas sociaux, mais dans le même temps il pensait qu’en France,  » on ne peut rien bouger (…) alors que droite et gauche sont tétanisées par la logorrhée anti-assistanat « ! Sur ce point, on ne peut lui donner tort, car enfin, 6,5e de hausse du SMIC tous les mois ( hors inflation ), alors qu’un salarié sur dix ( 2,4 millions de personnes ) voit la fin du mois arriver le 15 du mois, cela mérite une pichenette à la Sami Nasri, où les smicards peuvent se lâcher et dire  » va te …. » !

Malheureusement, on ne saura pas ce qu’Olivier Ferrand aura pensé de la soit-disant  » victoire  » de l’Europe sur Angela Merkel, mais certainement, a t-il dû sourire aux unes de presse samedi,…. juste avant son jogging!

Paix à son âme.

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.