Soutenez le PS

Adhérez au PS

Le pacte de croissance, et après?

Le sommet européen, qui doit se terminer ce soir, a accouché d’un pacte de croissance validé par l’ensemble des membres, même si pour l’heure, l’Italie et l’Espagne réservent leur accord, dans l’attente de solutions d’urgence. Ainsi Angela Merkel a cédé au chantage de Rome et Madrid, sans doute attristée par le défaite de son pays face à l’Italie ( 2-1 ), sans compter que la zone euro va créer une instance unique de supervision des banques, et le mécanisme européen de stabilité ( MES ) pourra donc directement recapitaliser les banques. Le bilan d’étape pour François Hollande et ses partenaires du sud est donc très bon, la presse ce week-end pourra célébrer le fameux pacte de croissance, et les bourses européennes, en pré-cotation, s’envolent de 3%. Tout va donc bien, et l’Europe est sauvée!

Euh.. » excusez la tenue  » comme dirait DSK, dans les guignols, mais encore faudrait-il s’entendre sur le pacte de croissance, et cela pourrait bien être douleureux pour les citoyens, et notamment les Français, si attachés à leur modèle social. A cet égard, les Italiens ont mis en place depuis 18 mois le fameux pacte de croissance et ce sera aussi le schéma qui va être mis en place en France. Après le plan de rigueur, les libéralisations d’entreprises, Super Mario ( Monti ) a fait adopter mardi un volet de son plan de relance qui porte sur la flexibilité du marché du travail: il sera donc plus facile de licencier et d’embaucher! Cinq mois de négociations, et le bon élève de Mme Merkel, aura rempli son contrat de relance de l’économie de son pays.

Pour la France, son modèle social est plus élevé que celui des standards européens, et il faut savoir que nous sommes en cordée en Europe, et que si l’un dévisse tout le monde dévisse. La dette de l’Etat ne représente que 33% de la dépense totale, et c’est donc sur les collectivités locales qu’il faudra mettra en oeuvre la réduction du nombre de fonctionnaires, supprimer les doublons entre l’Etat et elles mêmes, et comme un clin d’oeil, on aurait du mettre Gerard Collomb comme ministre de la fonction publique, lui a qui a mis en place ce plan à Lyon avec succès et l’a même théorisé! La 2ème urgence, c’est remettre au goût du jour la TVA sociale – la cour des comptes le confirmera le 3 juillet – qui prendra un autre nom, c’est à dire 13Mds de cotisations sociales qui basculeront sur la TVA, les entreprises ayant besoin de ce bol d’air, d’autant plus qu’on aura besoin de deux années pour rétablir la compétitivité des entreprises.

Le  » changement c’est maintenant « , et il a, en réalité, commencé ce matin.

Amine Cassim

* les marchés européens ont fini en forte hausse ( Mr Juncker doit être rassuré ), maintenant, espérons que les acteurs de ce feuilleton ne se rendent pas compte durant le week-end qu’ils ont signé pour un texte portant le titre de  » pacte de croissance « , mais qui n’avait pas le même contenu!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.