Soutenez le PS

Adhérez au PS

Résultat historique des législatives à Berlin et ailleurs

Ce dimanche 17 juin 2012 restera gravé dans la mémoire des militants socialistes berlinois, de ceux issus de toute la circonscription bien sûr, mais aussi de ceux du monde entier, le Parti Socialiste ayant littéralement triomphé à l’étranger, avec une seule ombre au tableau: l’abstention.

En cette journée de vote, 899 bulletins Pierre-Yves Le Borgn’ ont été décomptés des urnes des 6 bureaux de vote berlinois, contre 323 à son adversaire de droite Ronan Le Gleut, soit 73,2% des suffrages exprimés. Le score total sur Berlin, les nouveaux Länder, la Basse-Saxe incluant également le vote par correspondance ainsi que le vote Internet lui donne 2234 suffrages, soit 71,6% des suffrages exprimés. Sur toute l’Allemagne son score s’élève à 58,9% et sur la circonscription, à 56,9%. Un score en hausse de plus de deux points par rapport à François Hollande. Pour plus d’info: Le tableau complet est disponible sur le site du Ministère des Affaires étrangères.

Au-delà de la belle victoire de Pierre-Yves, en lice dans une des deux seules circonscriptions « prédestinées » à la gauche par le découpage méticuleux de l’équipe sarkozyenne aux manettes, c’est en un véritable raz-de-marée que s’est muée la vague rose à l’étranger. Alors que la droite en voulait 9 sur 11, c’est la gauche qui s’est imposée dans 8 des 11 circonscriptions à l’étranger, renversant souvent des situations difficiles comme le montre cet article de Slate.

Les raisons de ce retournement de situation sont nombreuses et notamment pointées par le sénateur des Français de l’étranger Richard Yung.  La chasse à l’extrême n’a pas payé à l’étranger, pas plus que la calomnie et le jeu sur la peur des « doubles déclarations d’impôts ». Cette victoire exprime le souhait de faire de la politique autrement. Les candidats choisis presque deux ans à l’avance aux termes d’une primaire par les militants locaux dénotent face à des candidats de droite nommés par le fait du prince.

La Fédération des Français de l’étranger du Parti Socialiste, responsable du 18e département en termes de population, devient le 8e plus gros fournisseur de députés pour le Parti Socialiste, a égalité avec le Nord, la Seine-Maritime et les Bouches-du-Rhône. Nous sommes dorénavant une grosse fédération et notre voix comptera au sein du PS !

Pierre-Yves siégera aux côtés d’un berlinois sur les bancs socialistes de l’Assemblée. Le Berlinois Matthias Fekl, nouvel élu dans le Lot-et-Garonne. Ils y retrouveront également l’économiste Valérie Rabault, qui a par ailleurs  une solide expérience de vie et de militante en Europe.

Français de l’étranger et partout en France, nous avons réussi le changement, le Parti Socialiste permettant d’élire à lui tout seul autant de femmes que dans toute l’Assemblée précédente, et de la même manière introduit la diversité dans l’Assemblée Nationale. En faisant élire des gens de toutes origines au scrutin uninominal direct, il montre son emphase avec la société française et ringardise au passage les discours de toutes les autres formations politiques.

Nous pouvons dorénavant dire Monsieur le Député à notre cher Pierre-Yves, nous  avons la certitude qu’il saura nous défendre et nous représenter dignement dans les 5 ans à venir. Tout le meilleur pour toi, merci d’avance et de toutes façons, à très bientôt !

Le soir même, nous avons pu fêter ce beau résultat dans les quatre coins de la circonscription, avec une visio-conférence entre sections du Parti Socialiste. Pierre-Yves ayant choisi de célébrer la victoire à Francfort. Bravo et merci aux militants de Munich, Hambourg, Vienne et Varsovie pour cet instant unique ! Nous avions auparavant guetté ce fameux Tweet !

Enfin, un grand merci à tous et à toutes, militants et sympathisants berlinois qui nous ont aidé à un moment ou à un autre lors de la campagne. La liste serait trop longue pour cet article, mais vous vous y reconnaîtrez. Tout particulièrement ceux qui ont consacré du temps aux opérations de vote lors des 4 tours ! Un grand merci aux milliers d’électeurs croisés sur Internet ou dans les bureaux de vote, qui nous ont accordé leur confiance !

Le temps des élections est terminé, pour nos représentants c’est celui de l’action. Pour nous, on reprend la réflexion!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.