Soutenez le PS

Adhérez au PS

Incroyable Angela!

« Angela, Angela my home is your home, oh Angela Angela… ». Non, les grecs ne chantent pas ce refrain à Angela Merkel. Il s’agit d’Angela Davis, icône des années 60 aux Etats-Unis, et militante noire luttant pour les droits civiques dont Yannick Noah fait l’éloge dans sa chanson.

Vendredi 18h, les bourses, très nerveuses tout au long de la journée, ont fermé depuis une demi-heure quand une dépêche Reuters annonce qu’Angela Merkel se déclare favorable à un referendum sur l’euro pour la Grèce!

On se pince. Quoi? La chancelière aurait-elle changé d’avis après ses défaites consécutives dans des élections locales?

Angela serait elle favorable à une forme  » d’autodétermination » des grecs alors qu’en décembre dernier, elle vilipendait, avec son ami Nicolas Sarkozy, l’attitude du 1er ministre d’alors, Georges papandreou qui, après avoir été humilié par Mme Merkel, voulait redonner la parole à son peuple? (voir billet du 3/11: Papandreou, un homme d’Etat!).

Que n’a t-on entendu alors? Papandréou, irresponsable, faible, inconscient,  » un grec qui, comme tous les grecs, n’a pas de parole »..que sais je encore!

Angela, enfin, se rendrait-elle compte de l’insoutenabilité de la cure austérité imposée aux grecs?

Angela, aurait-elle enfin compris que la sortie de la Grèce -même ordonnée- de la zone euro provoquerait un cataclysme en Europe?

Angela, aurait-elle saisi l’importance de l’Europe, avec la Grèce, et qu’il ne servait à rien de mourir guéri?

Angela, se souvenant du temps de la réunification, s’est elle remémorée que l’Europe s’était montrée solidaire en aidant l’Allemagne dans son financement sans rechigner, alors que le coût de l’union des 2 Allemagnes était passé de 150 milliards de DM à 2000 milliards?

Angela, aurait elle pris conscience que, certes, son pays avait fait des gros efforts pendant l’ère Schroeder pour le reformer, mais que pendant cette période, la croissance mondiale tournait autour de 5% l’an, et qu on ne peut demander la même chose aux pays du sud alors qu’ils sont en récession?

Angela, regardant le ciel du Tyrol, ou elle a l’habitude de passer ses vacances, aurait elle reçu un message divin durant le jeudi de l’Ascension, juste avant son départ pour Washington, lui disant que la situation grecque n’est plus une affaire de gros sous, mais une question morale?

Reuters,vendredi, 23h45: Berlin dément les propos sur le référendum! Ouf… L’Allemagne a eu chaud. Angela redevient Mme Merkel: intransigeante, droite ds ses bottes et au final l’histoire retiendra que sous son gouvernement l’Europe n’a plus jamais été la même!
Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.