Soutenez le PS

Adhérez au PS

Comme aujourd’hui…

A lire les journaux, tout le monde est d’accord pour penser que la crise économique et financière que nous vivons n’est qu’une redite de celle de 1929. Pourtant il semblerait qu’en réalité la situation est plus similaire à celle de 1860-1914, qui fut la période de la première globalisation. Nous étions alors en présence d’une montée en puissance des émergents, avec les anciennes colonies anglaises, l’Argentine etc.. Comme aujourd’hui avec la montée de la Chine, de l’Inde et du Brésil…

Nous assistions aussi à une exportation du capital français et britannique et un sous investissement massif sur le plan national. 90% de l’épargne française étaient investies à l’étranger notamment dans les emprunts russes. Les excès de la globalisation ont entrainé des déséquilibres et une paupérisation massive des paysans, – les ouvriers de maintenant – puisque les 2 pays importaient des matières premières agricoles du reste du monde, ce qui entrainaient la destruction des productions locales. Comme aujourd’hui pour ce qui concerne l’industrie…

L’Allemagne, déjà, avait adopté une stratégie mercantiliste, égoiste. Bismarck avait fait un compromis avec les syndicats pour la cogestion et l’invention de la sécurité sociale. L’idée c’est que l’industrie allemande, avec les syndicats, travaillaient pour le pays avec le développement des exportations. On avait un excédent des comptes allemands et un déficit des comptes français! Comme aujourd’hui…

Les scandales financiers étaient légions et l’enrichissement d’une certaine caste atteignait l’indécence! Comme aujourd’hui…
Toute cette stratégie s’est effondrée un jour d’aout 14!

MAIS, il parait que nous sommes plus informés, plus éduqués que nos ancêtres. Alors si on veut faire mentir l’adage « comparaison n’est pas raison »,  nous devons mener une réflexion profonde avec le reste du monde: comment rétablir les grands équilibres avant que tout ne cela ne bascule vers l’irrémédiable!

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.