Soutenez le PS

Adhérez au PS

Pour une gauche décomplexée!

« Il n’est pas anormal qu’un étranger en situation régulière, qui travaille, paie des impôts et réside depuis au moins 10 ans en France puisse voter aux élections municipales ». C’est Nicolas Sarkozy, dans une tribune du Monde datée de 2005, qui avait fait cette déclaration. Depuis que s’est-il passé?

Notre président, n’étant pas à un reniement près, a changé de posture en courant derrière les électeurs du Front National, pour combler son retard dans la course aux présidentielles! Dans ce revirement, on peut prendre la mesure de qu’est devenu l’UMP: un parti qui recycle les idées du FN, puisque ce dernier a laissé au parti de la droite classique, ses thèmes favoris à savoir l’immigration, l’identité nationale, tandis que le parti de Marine le Pen s’est lancé dans la conquête de la classe ouvrière et de ses combats avec en filigrane le retour de l’Etat dans la gestion de la crise!

La gauche, avec Francois Hollande, doit reprendre à son avantage le thème du droit de vote des étrangers. Une gauche décomplexée, qui accompagnerait les Francais qui, dans sa grande majorite (61%), sont favorables au droit de vote des étrangers non européens aux élections locales! Soit 6% de plus qu’en janvier 2010.

Il faut reprendre l’initiative, d’autant plus que ce thème faisait déjà partie des 110 propositions du candidat Mitterrand en 81! Aller dans le sens de l’Histoire en accélérant la participation des étrangers à la vie locale, c’est faire un pari sur l’avenir, c’est casser l’idée qu il y’a des problèmes d’immigration en France, et c’est mettre à bas la xénophobie politique entretenue depuis 10 ans par la droite.

Contrats de génération, remise à plat de la fiscalité, oui, mais si on rajoute le volet du vote des étrangers aux élections locales, alors nous aurons un rêve français complet!

Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.