Soutenez le PS

Adhérez au PS

Primaire socialiste : un succès à confirmer en 2012

Les primaires, nouveau droit donné aux citoyens: furent un succès puisque près de 3 Mlns de votants se sont déplacés. Ce qui a permis de mettre en pratique la démocratie participative chère à Ségolène Royal.

Ceci étant, il faut se pencher sur l’exemple italien, seul pays européen à avoir organisé une primaire au sein de la gauche, pour avoir un peu de recul face à cette nouvelle expérience démocratique.  Que s’est il passé de l’autre côté des Alpes? En octobre 2005, la primaire qui rassemblait plusieurs partis de centre gauche avait attiré 4,5 Mlns d’électeurs et elle désigna son leader, Romano Prodi qui recueillit 75% des votes.
Mais comme le dit Marc Lazar, spécialiste de la politique italienne, « une primaire réussie ne garantit en rien la victoire aux élections ». En effet, Prodi qui a gagné les élections en avril 2006 face à un Berlusconi usé, devait abandonner le pouvoir 2 ans après ! D’autre part, si les attaques contre le vainqueur de la primaire n’ont été rien face à la violence prévisible de la campagne à venir, il reste à voir comment la droite s’en servira, en surjouant la partition du leader et du parti unifié derrière lui !
François Hollande devra donc confirmer dans les urnes en mai 2012 la bonne disposition des Français à son égard en ne perdant pas de vue la mauvaise fortune de Romano Prodi. La gauche italienne ne s’en est pas remise depuis !
Amine Cassim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.