Soutenez le PS

Adhérez au PS

Compte-rendu de la réunion de section du 6 novembre 2008 et résultats du vote sur les motions

Le compte-rendu sera étoffé d’ici quelques jours. En attendant, voici les résultats du vote sur les motions. A suivre aussi les deux communiqués de presse adoptés par la section.

En comparant le nombre de votants par section, nous avons pu voir le rang de la section de Berlin dans la fédération. Elle se situe au 7ème-8ème rang, au coude-à-coude avec la section de Genève, après les sections de Bruxelles, Londres, Dakar, Bamako, Montréal et New-York, et devant la section de Münich. Une petite pensée aux sections dernièrement créées : Sao Paulo et Istanbul notamment.

  • Résultats dans la section

La forte abstention, similaire à celle sur l’ensemble de la fédération peut s’expliquer par le fort turn-over qui affecte les sections où de nombreux militants sont de passage pour un court laps de temps, moins de deux ans, généralement proche de la France, comme les sections de Bruxelles et de Londres.

31 inscrits, 15 votants
Motion A: 5 ou 33,33%
Motion B: 0
Motion C: 2 ou 13,33%
Motion D: 1 ou 6,66%
Motion E: 5 ou 33,33%
Motion F: 2 ou 13,33%

  • Résultats dans la fédération

Dans la fédération, la motion E a remporté la majorité des suffrages, devant la motion D, assez loin devant la motion A et encore plus devant la motion C. La motion F a obtenu un score plus de deux fois supérieur à la moyenne nationale, la motion B étant à son niveau national.

Matthieu Rigal, membre de la section de Berlin, a été élu au Conseil Fédéral, parmi les représentants de la motion E.

Inscrits 1766, votants 810 – 45,87%
Motion A : 163 – 20,2%
Motion B : 19 – 2,35%
Motion C : 95 – 11,77%
Motion D : 223 – 27,63%
Motion E : 272 – 33,71%
Motion F : 35 – 4,34%

  • Résultats au niveau national

Aucune motion n’a remporté la majorité absolue, la motion E 29% a creusé un écart, insuffisant, avec les motions D et A, 24% chacune, la motion C est à 19% et les motions F et B complètent avec 2% chacune.

Dans la foulée, Jean-Luc Melenchon et Marc Dolez ont annoncé leur départ du parti. Toutefois ce départ a été planifié, puisque le nom de domaine de leur site Internet a été déposé fin octobre. Le départ du premier semble aussi lié aux résultats dans l’Essonne et au désir de renouvellement, qui ont obscurci l’avenir politique de celui qui est sénateur depuis 1986.

Comme malheureusement trop souvent la communication du PS est efficace : à part les résultats presque-définitifs repris par les médias, il est extrêmement difficile de se procurer les résultats et on attend/cherche désespérément le rapport officiel…

2 commentaires

  1. par varnild - 9 novembre 2008 à 13 h 25 min

    « Au national, aucune motion n’a gagné » ? Cela me semble être un commentaire pas tout à fait objectif. Que signifie gagner ? Avoir la majorité absolue ? Avoir plus que 5 points d’avance ?

    Pour moi, une motion est arrivée en tête et comme l’ont reconnu la plupart des socialistes (même François Hollande en deuxième session…), c’est à cette motion de prendre le leadership… du rassemblement et de faire des propositions.

    Pour la gauche du parti à 19% « meilleur score de la gauche du parti », là aussi, je ne comprends pas. Au Mans, la gauche du parti était soit chez Fabius (oui, je sais Fabius à gauche, c’est bizarre…) 21,2% ou chez NPS, 23,6%, soit plus que 19%, non ? A Dijon, Nouveau Monde + Forces militantes faisaient plus que 20%. Donc, j’ai du mal à comprendre pouquoi la motion C pavoise aujourd’hui…

  2. par berlin - 10 novembre 2008 à 0 h 35 min

    Pour info, ce « draft » était une copie de mail et donc non objectif.
    L’article a été modifié et il est clair que la première partie mentionnée était subjective et que la seconde était fausse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.