Soutenez le PS

Adhérez au PS

Compte-rendu de la réunion de section du 28 janvier 2008

A peu de choses près, nous aurions raté le mois de janvier et l’occasion de nous souhaiter la bonne année de vive voix. Mais c’est finalement ce lundi 28 à 19 heures, au lendemain de deux élections régionales importantes en Allemagne, que s’est déroulée notre réunion de section mensuelle. Ce fut donc l’occasion pour une quinzaine de membres de se retrouver, d’aborder de nombreux sujets et de prendre quelques décisions importantes.

Au menu : nous avons parlé de la vie politique en Suisse et des élections régionales en Allemagne de la veille en entrée, puis avons bu le petit lait de notre secrétaire de section : la réunion des secrétaire de sections de l’étranger à Paris et la naissance de la coordination « PS Allemagne », avons reparlé de la probable élection de députés de l’étranger en 2012, du jumelage Paris-Berlin PS-SPD, de notre partenariat avec le SPD de Berlin, du développement de nos contacts avec d’autres sections françaises, pour terminer sur la création d’un nouvel outil Internet en dessert.

1 ) Vie politique en Suisse

Un de nos membres est revenu de Suisse où il a passé 3 mois à Zürich. Il nous a parlé du fonctionnement démocratique et politique Suisse fondé sur le consensus, unique au monde et à son sens, inexportable hors de Suisse. Le système de référendums plusieurs fois par an et leur obtention par pétition ont notamment été détaillées.

Il a aussi parlé de la tension qui règne actuellement entre Allemands et Suisses (alémaniques notamment). Depuis l’ouverture du marché du travail suisse fin 2003 (accord signé en 2002), est passé le nombre d´allemands résidant en Suisse à près de 180 000 au rythme d´une augmentation net de 15 000 par an pour le moment. Ce sont pour beaucoup des néo-diplômés, prêts à faire leurs premières armes en Suisse, sans hésiter à travailler plus et gagner moins (ça vous rappelle quelque chose ?) qu’un candidat local. Leur salaire sera dans tous les cas bien supérieur à celui qu’ils peuvent obtenir en Allemagne et leur expérience très valorisée à leur retour. Cette situation n’est pas sans poser de problèmes pour les Suisses, notamment jeunes, dont un certain nombre sont hostiles à cette « invasion ». Notre membre pense que la communauté allemande est, à l’heure actuelle, de loin celle étant la moins acceptée en Suisse.

2 ) Elections régionales dans les Länder de Hessen et Niedersachsen

La veille, dimanche 27 janvier, ce fut un jour d’élections régionales en Allemagne.

Peu de choses à signaler dans le Land de Niedersachsen, si ce n’est que le SPD y fait son score historique le plus bas et que Die Linke fait son entrée au Parlement. La réélection du ministre-président de la CDU, modéré, était prévisible.

Dans le land de Hessen, en revanche, la rouste infligée par les électeurs au ministre-président sortant, Roland Koch, douze points de moins que lors de la précédente élection, et l’arrivée en tête (de justesse) de la candidate SPD Ypsilanti Andrea, ont ravi les membres de la section. Ce politicien de métier, cuisinier de nom et populiste d’action a en effet été sévèrement sanctionné après avoir mené une campagne aux relents xénophobes en dénonçant « le trop grand nombre de jeunes délinquants étrangers en Allemagne ».

Francfort, capitale du Land de Hessen, est en effet connu pour pour avoir des problèmes de délinquance assez sérieux, à l’échelle de l’Allemagne. Mais ce ne pouvait pas être de sa faute.

Sa non-élection va occasionner la mise au placard (doré) d’un des derniers dirigeants de la CDU appartenant à l’aile dure et très conservatrice du parti. Nous avons ensuite parlé du jeu de chaises musicales qui s’en suivra au sein de la CDU.

Le fait que la Linke ne veuille pas, ni de son côté, ni du côté SPD, rentrer au gouvernement du Land réduit sensiblement les possibilités de former une coalition de gauche plurielle. Il y aura probablement une grande coalition SPD-CDU, comme à l’échelon national.

3 ) Réunion des secrétaires de section de l’étranger à Paris

Le programme fut très chargé et très intéressant aux dires de notre secrétaire, Mathieu Pouydesseau.

Le débat parlant du secteur international du PS et de son avenir a retenu son attention. Le fait que l’intérêt pour l’international du PS soit très faible en ce moment n’a pas été une constante. Ainsi ce secteur, fondé il y a 25 ans par des amis de Lionel Jospin vit encore aujourd’hui sur l’impulsion donnée à sa naissance. De plus, il semble que le thème regagne en intérêt actuellement, le PS ayant la volonté que toutes les sections contribuent à la rédaction du Manifeste PSE pour les élections européennes de 2009.

Un débat sur la réforme de la gouvernance du PS a aussi eu lieu. La lourdeur de son fonctionnement, son trop gros Bureau National, ses réunions sans débats d’où ressortent des compte-rendus alignant les banalités ont été pointés comme des éléments à revoir.

Nous avons eu un débat sur le fonctionnement du PS, ses lacunes en matière de démocratie. Le Bureau National est ainsi indépendant des Secrétaires Fédéraux, n’a pas de compte à lui rendre et en ce sens est anti-démocratique. D’un autre côté, les dirigeants des fédérations sont aussi souvent très conservateurs. Etablir ainsi une dépendance entre le niveau fédéral et le national risquerait de rendre le parti plus conservateur et plus immobile. Le problème est sérieux et complexe…

Le dimanche, la réunion de tous les secrétaires de section du PS, France comprise 😉 , 3000 personnes présentes environ, fut l’occasion d’assister à de nombreux discours. Celui de François Hollande a été perçu comme le plus offensif depuis longtemps à l’encontre du fan de grandes brunes longilignes. Ont notamment été remarqués les discours d’André Vallini et de Benoît Hamon.

De gros regrets ont été exprimés au sujet de la couverture médiatique de la venue du président du FMI. Le non-évènement de l’arrivée en retard encadré de dizaines de journalistes de celui qui se décrit comme un « simple militant » s’est fait au détriment de la médiatisation de cette journée pourtant riche en enseignements.

4 ) Coordination du Parti Socialiste en Allemagne et probables élections de députés de l’étranger en 2012

Ce même dimanche a eu lieu la coordination des secrétaires des sections PS d’Allemagne. Les 4 présents ont été : Mathieu Pouydesseau, Berlin ; François Besançon, Düsseldorf ; Claude Lemaire, Münich ; Claude Chapat, Bade-Palatinat. Cette rencontre a permis aux secrétaires d’apprendre à mieux se connaître et de poser les bases d’un dialogue ouvert et sain.

La réunion intervient après les dernières élections à l’Assemblée des Francais de l’Etranger en novembre 2007 en Allemagne du Nord et avec en ligne de mire les élections probables de députés de l’étranger en 2012 et l’éventualité d’une circonscription englobant l’Allemagne.

La coordination des secrétaires a décidé de tester la possibilité de faire une coordination des militants PS en Allemagne et proposé une date dans la première moitié de juin. Les militants de la section ont approuvé la proposition à l’unanimité et, comme des princes 😀 , accepté qu’elle se fasse à Düsseldorf, deuxième section d’Allemagne par la taille, pour compenser le fait que la plupart des personnalités du PS viennent à Berlin.

Nous avons ensuite parlé des tendances actuelles concernant l’élection de députés de l’étranger. Il y aurait probablement 6 députés représentant les français de l’Union Européenne et 6 pour le reste du monde. Dans ce cadre, la FFE réfléchit à lancer une coordination Europe.

5 ) Jumelage PS Paris – SPD Berlin

Ce jumelage, lancé il y a quelques années entre les deux fédérations et au niveau des sections, fonctionne de mieux en mieux. La section de Berlin y joue un rôle important en tant que intermédiaire. 2 membres de la section étaient présents à la dernière réunion organisée le 15 janvier à la mairie de Wilmersdorf.

Cette année, tous les arrondissements vont partir en même temps dans leurs arrondissements partenaires. Nous avons discuté de l’intérêt d’effectuer éventuellement la visite puis la venue dans la foulée, afin de pouvoir mener des débats approfondis sur 2 week-end, mais cette proposition a finalement été rejetée, car le temps avant la rencontre suivante, un an, serait néfaste sur la solidité des liens créés.

Il a donc été officiellement décidé côté allemand que la date retenue pour le voyage à Paris serait le week-end du 11 au 14 avril 2008. Une confirmation officielle du côté français est encore en attente. Les Parisiens devraient quand à eux nous visiter fin octobre 2008. Les thèmes de travail retenus sont l’intégration et le manifeste du PSE pour 2009.

6 ) Partenariat PS Berlin -SPD Berlin

Cette réunion fut également l’occasion pour nous de renforcer nos liens avec le SPD et de prévoir plusieurs évènements communs à destination de nos militants.

Ainsi, la section PS de Berlin va organiser une réunion commune avec la section SPD du Nord-Ost, en allemand, sur le thème de la rénovation. Chaque militant est invité à réfléchir à des contributions et à comparer les problématiques du côté du PS et du SPD. Sont donc chaleureusement invités à participer à cette réunion, qui aura lieu le mercredi 27 février, à 19h30 au café Walden, les militants francophiles du SPD et les militants du PS de Berlin. Cette réunion se veut être une première prise de contact à l’échelon militant entre le SPD Berlin et le PS Berlin. Si le succès est au rendez-vous, des manifestations conjointes plus importantes seront organisées.
Lors de la précédente réunion a été proposée la possibilité d’effectuer une rencontre en français entre militants PS et SPD sur Berlin le soir du deuxième tour des élections municipales. L’idée a donc été débattue et a été très positivement accueillie. Il a même été proposé d’élargir cette réunion pour un faire un évènement d’envergure, à destination de tout le public francophone.

Nous avons donc adopté à l’unanimité la proposition d’organiser, le 16 mars 2008 au soir, cette rencontre francophone à l’élection des élections. Le lieu reste pour l’instant indéfini, car la section envisage de chercher une salle plus grande que l’Afrikahaus dont la capacité d’accueil est limitée à 50-60 places.

7 ) Partenariats avec des sections françaises

Il s’agit en fait plus de contact avancés que de réel partenariat. Le constat a été fait a plusieurs reprises que la section n’était plus forcément au contact de la réalité française et usurpait probablement le rôle d’expert sur la situation française qui lui est confié, notamment par le SPD. Un autre constat fait à de nombreuses reprises, est que les militants du PS en France ignorent dans leur immense majorité la présence de militants à l’étranger et ce qu’ils peuvent apporter au parti.

Pour y remédier, nous avons songé à développer des contacts, aussi nombreux que possible, entre notre section et des sections françaises. Pour ce faire, chaque membre est invité à rentrer en contact avec sa section d’origine et à se procurer des documents comme les compte-rendus de réunion de section. Plus tard, un échange de liens, voire d’articles sur nos sites Internet est envisagé.

Un de nos membres est ainsi en contacts avancés avec sa section de Lyon, apparemment enthousiaste, avec laquelle les échanges sont amenés à s’intensifier.

Nous avons aussi évoqué la situation de nos camarades du SPD, qui ne sont pas autorisés à se regrouper à l’étranger. Dans les faits, une vingtaine de sections du SPD existent à l’étranger de manière officieuse et le SPD songe à évoluer sur cette question. En effet, les Allemands se convertissent aussi à l’expatriation professionnelle temporaire et le SPD ne voudrait pas perdre ses militants à cette occasion.

8 ) Site internet de la section

La section possède un blog très actif, la preuve 🙂 , hébergé sur la plateforme mise en place parle PS il y a deux ans, mais abandonnée depuis. Le service continue à fonctionner, mais il n’y a aucune maintenance ni mise à jour.

Le service proposé, très bon à l’époque, n’est plus adapté aujourd’hui, Internet évoluant si rapidement. L’absence d’outils statistiques, d’outils de navigation avancés comme les nuages de tags, le design moche et peu fonctionnel proposé, la lisibilité moyenne, l’absence de possibilités multi-utilisateurs au sein d’un blog figurent dans la longue liste des critiques que nous pourrions formuler à l’encontre de ce service.

La section possède plusieurs membres ayant des connaissances approfondies de l’informatique et de l’Internet, qui ont proposé le basculement vers un service payant, entièrement géré par les membres de la section et remédiant à la plupart de ces problèmes. L’hébergement et le nom de domaine seront donc achetés par la section à des professionnels, pour une somme modique, entre 15 et 30 euros par an.

La section a adopté à l’unanimité ce projet et le déblocage des fonds nécessaires. Le site devrait être opérationnel d’ici un mois. Sa mise en place fera l’objet d’une documentation afin que d’autres sections souhaitant effectuer la même opération puisse le faire facilement. De plus, ce sera l’occasion de faire connaître le savoir faire des militants de la FFE.

9 ) Epilogue

La section, par souci de lisibilité, a adopté le principe de l’organisation de ses réunions de section à une date fixe, tout en conservant une certaine souplesse (on reste socialistes quand même).

Nous allons ainsi organiser nos réunions le deuxième jeudi de chaque mois, lorsque cela est possible. Toutefois, le prochain deuxième jeudi tombant le jour de la Saint-Valentin, notre prochaine réunion a été fixée le jeudi 21 janvier.

Dans ce qui fut plus une « standing action » qu’une « standing ovation », Philippe Loiseau, président de l’association ADFE – Français du Monde – Berlin, a remercié la section, au nom de l’ADFE Allemagne et de ses deux représentants élus à l’Assemblée des Français de l’Etranger, Claude Chapat et Patricia Neu-Blotenberg, pour la campagne qu’ils ont mené en leur faveur sur Berlin et le succès obtenu.

La réunion s’est terminée vers 22h15. Le sujet de la rénovation de son fonctionnement a été une nouvelle fois reporté, par manque de temps, sauf pour la partie Internet.

Un commentaire

  1. par François - 30 janvier 2008 à 21 h 46 min

    Réunion chargée ! 😉

    La section de Berlin est formidable par la qualité de son travail et son efficacité… et maintenant pour son fair-play 😉

    Le PS-NRW a beaucoup de travail à faire pour vous rattraper, mais, nous y arriveront (nous n’avons pas 18 mois d’existance) !

    Merci en tout cas pour votre soutien, et nous serons à la hauteur pour la première coordination Allemagne revisitée !

    A bientôt,
    f

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.