Soutenez le PS

Adhérez au PS

Traité de Lisbonne

Il ne vous aura pas échappé que la direction du PS hésite, au sujet du vote par voie parlementaire du Traité de Lisbonne, entre le « oui » et l’abstention. Cette hésitation témoigne, une fois de plus, d’un manque de clarté sur la question européenne qui augure mal de la rénovation partout annoncée.

Quelles que soient les réserves que l’on puisse avoir sur la méthode (qui laisse le peuple de côté) et sur le contenu (les ambitions de ce traité sont réduites a minima), une chose est sûre : ce traité laborieux et complexe n’en constitue pas moins pour L’UE la seule issue de secours. Au vu des exigences contradictoires des différents gouvernements, l’obtention d’un tel compromis est même un petit miracle.

Pour le PS, ne pas voter « oui » reviendrait soit à sacrifier l’Europe à des considérations de politique intérieure (comme si le traité n’était que celui de Nicolas Sarkozy), soit à refuser une avancée réelle au nom d’un Plan B, C ou D aussi énigmatique qu’improbable. Dans les deux cas, ce serait une grande déception pour ceux qui appelaient récemment à un « Désir d’Europe » et qui se flattent d’appartenir à un parti responsable.

L.F.

2 commentaires

  1. par S.D. - 27 octobre 2007 à 17 h 11 min

    Je crois que certains dans le PS (voir http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-971405,0.html) ont compris que les fameux plans alternatifs ne tenaient lieu que du fantasme, et que le non de 2005 fut probablement bati sur une sincère remise en question mais aussi malheureusement sur une fantastique erreur d´appréciation.

    Le parti socialiste dans son ensemble (que ce soient les anciens nonistes et ouiistes) est profondément Europhile. Il est encore temps de remettre tant bien que mal l´Europe sur les rails.

    Ce traité (somme toutes assez semblable au précédant mais dépecé d´une portée symbolique qui aurait à mon sens beaucoup plus apporté à l´Europe que cet ensemble de règels en propulsant l´Europe dans les cœurs) est l´occasion pour les socialistes de montrer cette volonté.

    Tant pis si au passage N.S. se couronnera de lauriers qu´il ne mérite que peu dans cette affaire. L´Europe, on l´a vu, est un sujet beaucoup trop important pour jouer avec cette idée.

    S.D.

  2. par L.F. - 7 novembre 2007 à 12 h 42 min

    36 voix contre 20 pour le « oui », qui est donc la position officielle car démocratiquement établie du PS. Soulagement… et inquiétude devant les crispations et la tentation pour certains de passer outre. Encore un peu de chemin à faire pour clarifier notre discours sur l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.