Soutenez le PS

Adhérez au PS

10 Jours…

Et quelques informations recueillies depuis longtemps et s’entassant sur le bureau du Blog…

Tout d’abord une interview dans le petit journal à propos de campagne des francais à l’étranger vue par un militant du parti-socialiste et l’heureux élu est: Mathieu P. de notre section qui se voit ainsi interrogé sur la campagne du PS à l’étranger, avec photo en prime.

Ensuite une batterie d’articles concernant l’importance du vote des francais à l’étranger. Pour information rapide quelques chiffres:

  • 941 364 électeurs inscrits à l’étranger (environ 505 000 en 2002). Ce chiffre ne recouvre que les francais à l’étranger inscris sur liste consulaire (donc je n’y figure pas par exemple bien que votant par procuration).
  • 56 528 inscrits en Allemagne (30 648 en 2002)

Ces chiffres peuvent se retrouver dans l’article suivant du monde qui mentionne entre autres le passage de Ségolène Royal à Berlin. D’autres articles intéressants concernant les Francais à l’étranger se trouvent pour l’un sur le site du monde et pour l’autre concernant le point de vues d’électeurs du Caire sur celui de libération.

Ségolène Royal a envoyé un courriel à tous les francais de l’étranger ayant donné leur adresse aux autorités consulaire, informations dont disposent officiellement tous les candidats. Elle s’est engagée à ne faire usage que deux fois de cette adresse et de détruire cette base de donnée à l’issue des élections. Vous pouvez voir une version de cette lettre sur notre Blog.

Pour les thèmes serieux de campagnes, un article concernant le rapport de Michel Rocard sur le numérique remis à Ségolène Royal. Il était temps qu’un poids lourd de la politique se penche sur un sujet méprisé et pourtant éminemment important. Brevabilité des logiciels, accès social à la DSL pour 5€ par mois, orientation politique en matière de nouvelles technologies etc…

Puis les prises de positions de Ségolène Royal contre l’idée de franchise pour la Sécurité Sociale issue du programme de la droite. Sécurité sociale d’ailleurs comme problématique majeure de la prochaine législature. Retrouvez ainsi les propositions de Ségolène Royal à ce sujet.

Ensuite une collection de liens concernant les propos très inquiétant de N.S. sur le determinisme génétique de la pédophilie et du suicide des jeunes. Pour rappel, ces propos furent prononcés lors d’un entretien avec le philosophe Michel Onfray que l’on peut retrouver sur son Blog. Réactions naturelles de toute la classe politique contre de tels propos ainsi que de la communauté scientifique, mais à mon sens passés trop inapercus auprès des francais. A ce sujet lire l’excellent article de Schneiweiss.

Enfin à propos de la mystification F.B., jettez un oeil sur la manière dont ses troupes jugent la position de « gauche » de leur héraut sur le terrain… L’UDF est un parti de droite avec des cadres qui ne peuvent concevoir qu’un travail avec l’UMP. Ce fut toujours le cas par le passé et le changement de réthorique opportuniste de F.B. n’est pas pret de changer la structure et les mentalités de son parti.

Bon week end à tous, le beau temps est toujours au rendez-vous

S.D.

PS – Dernière minute: je suis tombé sur une interview de libération de N.S. où celui-ci justifie ses propos sur la génétique avec cet exemple dont je soupconnais dès le début qu’il sous-entendait: l’homosexualité…

Edifiant, inquiétant, déprimant de voir que de tels propos trouvent place dans la bouche d’un candidat d’un parti de gouvernement…

Un commentaire

  1. par Mathieu P. - 14 avril 2007 à 19 h 44 min

    A 8 jours du premier tour, les scoops se succédent, et on peut dire que certains y mettent vraiment du leur pour nous bloquer: Michel Rocard, remis sous les feux de la rampe par Segolene qui lui avait commandé un rapport sur le numerique, la remercie en proposant une alliance de premier tour avec Bayrou, et Bernard Kouchner qui a hésité à participer à la présidentielle avant de renoncer à l’idée de devoir d’abord être intronisé par nous, les militants du PS, se rallie à la proposition Rocard.

    Soit ces deux hommes font le pari de la defaite de la gauche, pour tenter de recuperer des postes dans l’hypothése farfelue où Bayrou serait président, soit ils ont perdu toute lucidité.
    L’argumentation de Michel Rocard s’appuie sur l’analyse de convergence entre FB et nous sur les politiques de l’emploi, du logement, de la dette, de l’Europe. J’ai relu les propositions de Bayrou en la matiére, et je suis désolé, mais il est tres loin, voir en matiére de fiscalité et d’emploi, à l’opposé de nos propositions!
    Bernard Kouchner s’appuie sur une prétendue ouverture de l’UDF à une alliance avec la social-démocratie. Francois Bayrou se pose en responsable ouvert à la gauche parce qu’il a besoin des voix du centre-gauche pour être au deuxiéme tour, mais pas son parti! Cf l’article cité par Samuel plus haut, ou cette analyse du Cevipof: « Les élus locaux, qu’ils soient députés ou maires, savent qu’en 2007 ou 2008 ils vont devoir négocier des alliances électorales s’ils veulent pouvoir préserver leurs sièges. Ces alliances, pour le moment, il y a de faibles chances qu’elles se fassent avec le Parti socialiste. Ainsi, s’ils veulent préserver leurs sièges, il va falloir qu’ils passent, d’une manière ou d’une autre, un accord avec l’UMP et qu’ils reçoivent, même si c’est une confrontation au premier tour, des voix de droite au second tour. Même si ces cas de figure ne sont pas si nombreux que ça, ils sont tout de même importants pour le positionnement du parti et pour gêner François Bayrou dans sa propre stratégie présidentielle. »
    Et c’est bien pour cela que Gilles de Robien s’est rallié sans enthousiasme à Sarkozy, lui qui alors qu’il hésitait encore disait: « Les 28 parlementaires (UDF) qui restent sont élus par des gens du centre, du centre droit et de la droite, et s’il prend alliance avec la gauche, ça veut dire qu’on n’a plus de parlementaires à l’UDF, c’est à dire que c’est la fin de l’UDF », a-t-il déclaré sur Europe 1. »
    Pour montrer que l’analyse est la même quelque soit le camp dont on vient, voici une analyse trés claire de… Valuers actuelles!
    Par ailleurs, même un militant UDF ouvert à une alliance PS, lorsqu’on parle d’un duel de deuxiéme tour Sarko-Segolene, disent: « En l’état actuel, même si je suis plutôt de sensibilité démocrate-chrétienne, je suis dans une hypothèse de vote blanc si Bayrou n’accédait pas au second tour. Parce que Sarkozy c’est pas ma tasse de thé. »
    S’abstenir, c’est voter Sarko!
    Si tu veux l’ouverture a gauche mais que tu n’es pas fichu de voter pour notre candidate pour le prouver, repars à droite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.