Soutenez le PS

Adhérez au PS

AU PASSAGE

On ne peut que se réjouir de l’activité de notre section sur Internet et les débats qui se multiplient, en particulier sur ce blog. Il reste encore peut-être à structurer la discussion pour mieux l’approfondir (les « commentaires », par exemple, pourraient être utilisés plus souvent, ils sont là pour accueillir vos réactions, approbations, contradictions, etc…) mais en tous cas, l’envie d’échanger est là !

Une remarque, quand même, en attendant d’en discuter de vive voix : à l’heure où on nous appelle au rassemblement et où la campagne (aussi numérique) commence, le ton des articles a parfois tendance à être critique à l’égard de NOTRE candidate. Bien sûr, il faut être vigilant, et contribuer à la campagne par des prises de position, mais attention à ce que la vigilance – légitime – ne devienne pas de la suspicion. La candidature de Ségolène Royal est la candidature socialiste. Peser sur les idées qu’elle porte est utile (les thèmes participatifs sont d’ailleurs là pour cela), attaquer sa crédibilité ou sa légitimité, en revanche, ne nous conduira qu’à la défaite.

LF

6 commentaires

  1. par FDL - 7 décembre 2006 à 21 h 31 min

    Le ton des articles et des prises de position devra continuer d’être critique à l’égard de notre candidate et à l’égard de notre programme. La légitimité n’est pas en question: après le vote des militants, elle est là. La crédibilité reste à conquérir, comme pour quiconque qui brigue le vote de la majorité des français. Rester critique est vital, surtout à l’heure où Sarkozy et l’extrême- gauche antilibérale, anticapitaliste et antiresponsable engagent la course à la démagogie à notre gauche et à notre droite. C’est le meilleur service à rendre à Mme Royal, au Parti et aux français que d’être vigilants, et critiques.

  2. par FDL - 7 décembre 2006 à 21 h 44 min

    et un petit ajout, une idée que j’avais défendu devant PYLB, et à nouveau lors des débats de la campagne interne: la victoire est notre objectif à tous, mais pas à tout prix.

    Par exemple pas au prix de la remis en cause de notre engagement européen réaliste. Et là, Mme Royal doit convaincre, car elle est entourée aujourd’hui d’eurocides notoires.

  3. par LF - 7 décembre 2006 à 22 h 53 min

    Etre critique, oui, bien sûr, si l’objectif est effectivement de faire préciser certaines choses et, à terme, de faire avancer la candidature socialiste dans le bon sens. J’ai quand même parfois l’impression qu’il y a un a priori négatif qui fragilise plus qu’il ne construit.

    Ce que tu dis des eurocides peut être un exemple : moi non plus, je ne partage pas les vues de Montebourg sur l’Europe, mais peut-on vraiment généraliser et prétendre que le camp Royal est le camp du non, alors qu’on y retrouve Savary (également porte-parole), Lang, et l’appareil du parti, Hollande et Rebsamen en tête, qui avaient milité pour le oui sans ambiguité ? Soyons donc vigilants mais restons objectifs.

  4. par berlin - 9 décembre 2006 à 23 h 06 min

    A la lecture de ces échanges entre LF et FDL ,je pense qu´il me faut intervenir
    Ce blog est pensé pour échanger des idées et je n´ose croire qu´un seul de nos camarades ne soutienne pas notre candidate Ségolène Royal, il est clair que c´est la candidate de tous les socialistes, mais il est également légitime ici d´exprimer ses idées, ses réserves ,ceci sans handicaper notre candidate
    N´est-ce pas elle qui parle de démocratie participative, ce qui veut dire pour moi qu´aussi les réflexions  » négatives  » sont à prendre en compte et qu´elles permettront à notre candidate , en fait sur le modèle de Désir d´avenir, de consolider ses positions ou de les modeler.

    Je crois en ce qui concerne l´Europe que notre candidate est bien entourée: les Montebourg et Bianco sont des européens convaincus, croyez-moi, mais se battent pour une plus grande intégration de normes sociales dans notre Europe , n´est-ce pas ce que nous voulons tous?
    Ci-dessous le lien de l´intervention de Ségolène Royal lors du 7 ème Congrès du PES à Porto et notez bien au passage  » remettre l´Europe en mouvement  »

    L’intégralité du discours en audio:
    http://webcast-pes.all2all.org/multimedia/67/audio/vo.mp4

    amitiés socialistes
    HM

  5. par FDL - 10 décembre 2006 à 21 h 16 min

    à LF: je suis d’accord avec toi, c’est pourquoi je dis qu’il faut être vigilants; soyons clairs: loin de moi la tentation de catégoriser notre candidate comme « la candidate du non » sans quoi j’aurais déjà rendu ma carte; c’est immédiat.

    à HM (dont je ne comprends pas le « devoir d’intervention » alors qu’un embryon de débat se fait jour): arrêtons de nous mentir: être convaincu ne suffit pas (exemple: Poutine est sûrement un « démocrate convaincu »), ce qui compte, ce sont les actes: le record de Montebourg en la matière est assez clair et désastreux, pour l’Europe, et pour notre Parti: ne soyons pas tentés de réviser l’histoire des deux dernières années sous prétexte que AM est le pp de notre candidate.

    OUI la présence d’AM sur les questions européennes aux côtés de SR m’inquiète. OUI certaines des déclarations de notre candidate sur l’Europe m’inquiètent (y compris le discours que tu cites, qui continue à bouc-émissariser la BCE alors que c’est COMPLETEMENT HORS SUJET). NON nous n’avons RIEN réglé de nos dissensions sur la suite à donner à la construction européenne après le 29 mai. OUI je continuerai à le dire.

    Enfin, quand il s’agit d’Europe, on ne parle pas qu’aux Français, on parle aussi de fait aux autres européens, et eux, ils ont peut-être envie qu’on leur dise des choses précises (pas seulement, l’Europe des gens, l’Europe par la preuve, l’Europe en mouvement etc). Attention donc à notre crédibilité, même si nos camarades européens savent qu’on est en campagne électorale et seront inch’allah plein de bienveillance (mais après le 29 mai, celle-ci commence à diminuer…).

    à mercredi à tous les deux pour continuer cet échange passionnant et vital
    FDL

  6. par LF - 11 décembre 2006 à 12 h 21 min

    On a glissé dans cet échange du thème de la critique / remise en cause à celui des positions européennes, mais c’est vrai que c’est aussi un thème essentiel… où l’optimisme et la volonté de ressemblement ne suffisent pas toujours.

    Espérons que le premier – rendu brûlant par l’annonce du BF par rapport au forum – n’occultera pas complètement le second dans nos débats de section. Un peu moins de passion et un peu plus de débat de fond ne nous ferait pas de mal, mais ce n’est sans doute pas vous qui êtes à convaincre, ô (trop) rares camarades bloggeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.