Soutenez le PS

Adhérez au PS

Le scoop du jour!

Enfin le suspense est terminé ! il était temps, ça devenait insoutenable ! SARKO est officiellement candidat ! la semaine dernière encore, interviewé par l’impertinent PPDA sur TF 1 (dont il a au passage loué l’objectivité … on ne rit pas !), le petit Nicolas jouait les coquettes, prétendant se demander encore (chaque matin, en se rasant ?) « j’y va t’y j’y va t’y pas ?).

Nous y sommes maintenant, et le combat va vraiment pouvoir être clair. Le slogan choisi par Sarko « la rupture tranquille », par ailleurs ni plus ni moins stupide que tous les autres slogans généralement employés dans ce genre d’occasion, dit bien ce qu’il veut dire: la rupture, c’est en fait la casse, et si, par malheur, Sarkozy venait à l’emporter en mai prochain, la casse sociale déjà bien amorcée depuis 2002 ne ferait que s’accélérer. Il n’est pas encore exclu qu’à droite, d’autres essaient de tenter leur chance face à Sarkozy (MAM ?). C’est cependant peu probable: ces gens-là ne sont pas idiots, et savent très bien que la division mène à l’échec.

Nous aussi, au PS et, au-delà, dans toute la gauche, nous devons avoir toujours cela présent à l’esprit. Quoi que l’on pense par ailleurs de Ségolène, il ne fait pas de doute qu’elle est la seule à avoir des chances de battre la droite. Alors, maintenant qu’elle a été désignée par la majorité des militants, soutenons-la sans ambiguïté, et ne répétons pas l’erreur de ces amis qui, au soir du 21 avril 2002, se lamentaient et disaient : »Si j’avais su ! ». Nous devons soutenir Ségolène activement, ce qui signifie aussi que nous devons lui faire savoir clairement ce que nous, gens de gauche, nous voulons, et lui indiquer quelles limites vous voulons imposer aux compromissions certes inévitables, mais qui, dans leur excès, on fait tant de torts par le passé au PS et à la gauche toute entière. Elle affirme sans cesse vouloir « être à l’écoute des Français » … alors, prenons-là au mot !

Philippe Moreau

Munich

Un commentaire

  1. par Ludovic Fresse (Berlin) - 2 décembre 2006 à 16 h 27 min

    J’ai un autre « scoop » : Francois Bayrou sera aussi de la partie ! Concernant Sarkozy, ce n’est pas certain qu’un plébiscite de l’UMP sans contradicteurs ni débat le serve tant que ca : ne serait-ce pas le signe d’un fonctionnement autoritaire au fond peu démocratique ?

    La campagne interne du PS a donné lieu a quelques dérapages, mais elle s’est faite dans la transparence et on peut dire que Ségolène en est sortie sinon grandie, du moins légitimitée. Se soumettre au vote de ses militants est la première preuve d’écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.